07 83 90 55 00 contact@solutionvae.fr

Comment financer votre VAE – Validation des acquis d’expérience?

La VAE est totalement prise en charge par le plan de formation, le DIF, le CPF (OPCO) et le congé VAE.

Pour obtenir un financement, le diplôme/titre choisi par la voie de la Validation des acquis de l’expérience doit être inscrit au RNCP (Registre national des Certifications Professionnels)

Consulter le site RNCP

Vous êtes :

1 – La Validation des Acquis de l’Expérience est à l’initiative de votre employeur

Votre employeur peut prendre en charge votre démarche VAE dans le cadre du plan de formation de votre entreprise, de la période de professionnalisation ou du CPF .

Vous devez dans ce cas signer une convention tripartite entre l’organisme, l’employeur et vous.

2 – La VAE est à votre initiative dans le cadre du compte personnel de formation (CPF).

La prise en charge financière est assumée soit par votre employeur, soit par l’OPACIF.

L’accompagnement à la Validation des Acquis de l’Expérience peut également être suivi en dehors de votre temps de travail. Adressez-vous directement à l’OPACIF de votre entreprise.

Vous pouvez aussi enclencher la démarche de congé de VAE mais uniquement sur le volet « accompagnement ».

3 – Le congé VAE sur le temps de travail

Lorsque vous souhaitez entreprendre une démarche de VAE à votre initiative, vous avez droit à un congé pour VAE (CVAE) d’une durée de 24 heures, consécutives ou non. Ce congé vous permet de vous absenter sur votre temps de travail, soit pour participer aux épreuves de validation, soit pour bénéficier d’un accompagnement à la préparation de votre validation.Aucune condition d’ancienneté n’est requise que vous soyez en CDD ou en CDI.

 1 -Prise en charge financière de la Région

La plupart des Conseils régionaux participent au financement de l’accompagnement des demandeurs d’emploi (indemnisés ou non) qui souhaitent effectuer une démarche de VAE. Cette participation est souvent appelée “Chéquier VAE”, “Pass VAE” ou “Passeport VAE”.

Consultez la page : Trouver un site regional.

2 – Prise en charge financière par Pôle emploi

Informez-vous auprès de votre conseiller

3 – Mobilisation du compte personnel de formation (CPF) pendant une période de chômage

Les actions d’accompagnement à la VAE font partie des formations éligibles au CPF.

disposition : www.moncompteformation.gouv.fr

Si vous êtes travailleur indépendant ou  non salarié ressortissant de régimes particuliers tels que les artisans, exploitants agricoles, vous bénéficiez personnellement d’un droit à la formation, dès lors que vous êtes à jour du versement d’une contribution spécifique destinée au financement des actions de formation professionnelle continue.

Pour financer les frais liés à une VAE, vous devez vous adresser au fonds d’assurance formation (FAF) qui gère votre contribution.

  • Si vous êtes commerçant ou travailleur indépendant, vous devez vous adresser à l’Agefice
  • Si vous êtes membre d’une autre profession libérale, vous devez vous adresser au FIF-PL
  • Si vous êtes exploitant agricole, vous devez vous adresser au fonds pour la formation des entrepreneurs du vivant (Vivea)
  • Si vous êtes artisan, vous devez vous adresser au Fafsea et à la chambre régionale de métiers dont vous dépendez.

Pour votre entourage :

La possibilité de se faire financer les actions liées à la VAE par un FAF, est également étendue à l’entourage proche du non-salarié : Conjoints, collaborateurs ou associés 

Pour connaitre la démarche pour obtenir le financement de votre Validation des Acquis de l’Expérience, renseignez vous auprès du FAFTT, contactez les au 01 73 78 13 30

Pour la fonction publique d’Etat
1 – La VAE est à votre initiative
En principe, l’administration ne finance pas les frais inhérents à cette action, notamment le coût de l’accompagnement, les frais d’inscription, etc. sauf si elle consent à les prendre en charge dans le cadre de son plan de formation (cf. point 2). Dans le cas contraire, vous devez conclure une convention avec l’organisme ou avec chacun des organismes intervenant en vue de la validation des acquis de l’expérience.

Vous pouvez, néanmoins, bénéficier du congé pour VAE, éventuellement fractionnable, qui ne peut excéder annuellement et par validation, vingt-quatre heures de temps de service au cours desquelles votre rémunération est maintenue. Pour compléter la préparation de votre VAE, vous pouvez également utiliser votre droit individuel à la formation (DIF) en formulant votre demande auprès de son administration.

Si vous êtes agent non titulaire de l’Etat ou ouvrier affilié au régime des pensions des ouvriers des établissements industriels de l’Etat, vous bénéficiez des mêmes droits que les agents titulaires. Vous devez, cependant, justifier d’au moins un an de service effectif au sein de l’administration qui vous emploie pour bénéficier du droit individuel à la formation et l’utiliser en complément de votre VAE.

2 – La VAE est à l’initiative de l’administration avec votre accord

Dans ce cas, les actions sont financées, en tout ou partie, par votre administration, dans le cadre du plan de formation. Elles sont réalisées en application d’une convention conclue entre vous, votre administration et l’organisme ou chacun des organismes qui intervient en vue de la validation des acquis de l’expérience.

Les agents non titulaires de l’Etat ainsi que les ouvriers affiliés au régime des pensions se voient appliquer le même régime dès lors qu’ils justifient d’au moins un an de service effectif dans l’administration qui les emploie.

Les actions de validation des acquis de l’expérience, lorsqu’elles sont financées par l’employeur dans le cadre du plan de formation, sont réalisées en application d’une convention conclue entre :

le salarié ;

l’employeur ;

l’organisme ou chacun des organismes qui intervient en vue de la validation des acquis de l’expérience du candidat.

Pour la fonction publique territoriale

Si vous êtes agent titulaire, non titulaire occupant un emploi permanent et assistant maternel ou familial, vous pouvez bénéficier d’un congé VAE de vingt-quatre heures, éventuellement fractionnable au cours duquel vous conserverez le bénéfice de votre rémunération. Les frais de préparation et de participation à une action de VAE peuvent, sur demande et en fonction de l’existence de crédits consacrés à ce type d’action par votre collectivité ou votre établissement, faire l’objet d’une prise en charge financière qui donnera lieu à la conclusion d’une convention entre vous, votre employeur et les organismes intervenants.

Pour la fonction publique hospitalière

Si vous êtes agent titulaire, non titulaire pour la fonction publique hospitalière,vous pouvez bénéficier d’actions de VAE financées par votre établissement dans le cadre du plan de formation (régime juridique similaire aux agents titulaires de l’Etat).

Les frais liés à la mise en œuvre d’une action de VAE concernent :

les frais liés à l’accompagnement et/ou à la présentation devant le jury (examen, droits d’inscription, entretiens individuels ou collectifs…) ;

les modules de formation obligatoires pour certains diplômes ;

les modules complémentaires en cas de validation partielle.

Dans le cadre d’une demande de congé de VAE, les frais de préparation à la validation peuvent être pris en charge partiellement ou totalement par l’ANFH (Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier). Vous pouvez utiliser vos droits acquis dans le cadre du DIF en complément de votre congé VAE.

Fermer le menu